Accueil Op-Eds LA CAF EST COMPLÈTEMENT CASSÉE ET LE MAROC FOUZI LEKJAA RECHERCHE QUELQU'UN À RESPECTER

LA CAF EST COMPLÈTEMENT CASSÉE ET LE MAROC FOUZI LEKJAA RECHERCHE QUELQU'UN À RESPECTER

by Admin
Cet article est également disponible dans les langues suivantes:

Comment la CAF va-t-elle gérer ses membres nord-africains très influents, tout en préservant l'intégrité de ses structures et de ses compétitions?

L'influence des présidents des FA du Maghreb et d'Egypte ne peut être contredite dans la dispensation actuelle sous la honte du malgache Ahmad Ahmad.

Fouzi Lekjaa, sans doute le plus puissant et le plus influent des Nord-Africains, a connu une ascension fulgurante pour la première fois au sein du CAF Exco en 2017 et a immédiatement obtenu la présidence de la cruciale commission des finances.

En juillet 2019, son influence a bouclé la boucle lorsqu'il a été élevé au rang de FAC 1st Vice-président (VP) dans une purge radicale des organes des organisations, où les ennemis réels et perçus du super-paranoïaque Ahmad ont été expulsés de postes clés.

1er vice-président de la CAF et président du comité des finances Fouzi Lekjaa (marocain).

La première confirmation officielle qu'il y avait quelque chose de très mal avec les finances des FAC est venue de la réunion Exco du 8th Janvier 2019 à l'hôtel Terrou-Bi à Dakar, Sénégal.

C'est au cours de cette réunion que les membres ont accepté à contrecœur les affirmations de leurs collègues de faire prendre les livres de comptes des FAC par le biais d'un audit.

Ce qui n'est pas clair cependant, c'est si les membres de l'Exco ont voulu dire l'audit normal des comptes tel que prescrit par les statuts des FAC ou un audit médico-légal extraordinaire des livres et des affaires des FAC.

Pourquoi la CAF Exco demanderait un audit de l'organisation moins de 2 ans depuis l'ascension à la présidence d'Ahmad était assez déroutant, étant donné que 22 présidents de la FA sur les 54 membres de la CAF siègent à l'Exco avec le mandat exprès de micro-gérer les affaires financières et autres de l'organisation.

Le CAF exco gonflé de 23 hommes lors d'une de ses réunions. Il a été élargi en juillet 2017 à partir d'une adhésion initiale de 15 hommes.

Ainsi, lorsque Fouzi Lekjaa s'est présenté devant l'Assemblée générale ordinaire de la CAF au Caire le 18th En juillet 2019, en sa qualité de président du comité des finances pour présenter à la hâte une présentation PowerPoint sur la situation financière des FAC, il était évident avant même qu'il ne prenne la parole, que les FAC étaient dans une situation financière très précaire.

Cela a été souligné par le fait que la CAF n'avait apparemment JAMAIS préparé de comptes audités séparés pour l'exercice 2017-2018.

Lekjaa, dans son style extrêmement arrogant, a tenté de mettre en gage les comptes combinés 2017/2018 et 2018/2019 aux membres des FAC.

Sans comptes séparés 2017/2018 présentés en Assemblée Générale, comment la CAF peut-elle alors prétendre avoir établi un budget des recettes et dépenses pour l'année suivante 2018/2019?

L'assemblée générale des FAC en février 2018 où aucun compte n'a été présenté aux membres.

Cependant, c'est l'admission des membres des FAC lors de sa présentation que les FAC étaient déjà en état de déficit financier de l'ordre de moins 6 millions de dollars qui ont terrassé la plupart d'entre eux.

Comment ce déficit est-il survenu et que diable le comité des finances des FAC et le secrétariat des FAC faisaient-ils pendant que cela se produisait?

Pour ajouter l'insulte à la blessure, Lekjaa a eu la témérité de dire aux membres qu'à moins que la CAF ne trouve un moyen d'augmenter ses revenus de toute urgence, la CAF se retrouverait dans un déficit de 120 millions de dollars au cours de la prochaine décennie.

Pourquoi Lekjaa aurait-il induit en erreur les membres de la CAF alors qu'il savait que le contrat avec Lagadere Sports (agence de marketing pour la CAF) art. 9.5 prévoit explicitement une révision à la hausse de l'argent du contrat à la fois pour les FAC et le pays hôte chaque fois qu'il y a eu une expansion de la compétition.

Agence Lagadere Sports qui détient actuellement les droits commerciaux et de diffusion des propriétés CAF.

En 2017, la CAF avait élargi son tournoi d'élite, la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) de près de 50%, d'une compétition à 16 équipes à une compétition à 24 équipes immédiatement, à partir de l'édition 2019 qui s'est déroulée en Égypte.

En fait, l'ancien GS Amr Fahmy a porté cette information à l'attention du CAF Exco qui a ensuite immédiatement formé un sous-comité pour négocier l'augmentation des revenus avec Lagadere Sports.

Le comité était composé de Hany Abo Rida (ancien ancien président égyptien de la FA et membre du Conseil de la FIFA), Fouzi Lekjaa (alors CAF 3rd VP et président du comité des finances) et Constant Omari (président DRC FA, CAF 2nd VP et membre du Conseil de la FIFA). Il s'agissait de tous les poids lourds des FAC dans un sous-comité crucial pour s'assurer que l'organisation tirait plus de revenus de ses arrangements commerciaux.

L'Egyptien Hany Abo Rida et la RDC Constant Omari qui ont constitué le sous-comité pour négocier avec Lagadere. De toute la corruption et du vol pur et simple qui ont eu lieu dans les FAC, ces deux partenaires en délit ont été complices. Si le gouvernement égyptien faisait du bien au football africain, ces deux-là seraient derrière les barreaux.

Pour une raison inexplicable, le comité n'a rencontré Lagadère qu'à quelques reprises avant de laisser les négociations expirer intentionnellement et aucune augmentation des revenus n'a été convenue.

Ce niveau de négligence de la part de ces fonctionnaires est trahison.

En 2019, le monde entier a vu la signature de nouveaux accords commerciaux fessés par la CAF pour la CAN en Égypte. Ces accords comprenaient des accords avec Continental Tyres, la société de paris 1XBet, le fournisseur de services financiers Visa, associés aux accords commerciaux déjà existants avec les sponsors en titre TOTAL et la société de télécommunications Orange.

Légende: Andrew Torre (à gauche), président régional du CEMEA, Visa, serre la main d'Ahmad Ahmad, président des FAC, pour commémorer le partenariat de Visa pour parrainer la CAN.

Le secteur lucratif des droits de diffusion s'est également développé au cours de la même période, en particulier avec une plus grande couverture attendue des nouvelles équipes de la CAN.

Alors, pourquoi le sous-comité CAF Exco n'a-t-il pas fixé des augmentations spécifiques avec Lagadere comme indiqué dans le contrat pour assurer que plus d'argent soit versé à l'organisation?

Pourquoi les Africains ne devraient-ils pas penser que ces individus ont été compromis par Lagadere pour laisser les négociations échouer? C'est la seule explication qui aurait du sens au manquement au devoir envers les FAC par ses 3 plus hauts fonctionnaires.

Dans l'intervalle, le pointeur de Lagadere auprès des FAC Idriss Akki a continué à taper ouvertement et intimement avec le président des FAC Ahmad, le GS Mouad Hajji, Hany Abo Rida et d'autres personnes au Omra pendant le Ramadhan en Arabie Saoudite au début de cette année.

Légende: Ahmad avec Hany Abo Rida, Mouad Hajji et Idriss Akki de Lagadere à la Omra pendant le Ramadhan au début de 2019.

Un laiton supérieur des FAC compromis compromettrait la survie de tout employé consciencieux ou collègue d'Exco dans l'organisation. Ce fut une leçon donnée sur Musa Hassan Bility et GS Amr Fahmy.

Mais pourquoi la CAF est-elle en faillite et incapable de respecter toutes ses obligations actuellement?

Alors que l'accord de Lagadère a été mal négocié au départ par l'administration Hayatou, il a quand même permis à la CAF de continuer à être solvable, à avoir des excédents annuels et à se constituer une réserve financière décente.

Par exemple, la CAN au Gabon a pu générer 65,970,472 13 XNUMX $, dont les hôtes ont reçu environ XNUMX millions de dollars.

Quand Ahmad a pris ses fonctions et est devenu le conducteur des finances de la CAF en mars 2017 aux côtés de Fouzi Lekjaa, ils sont tous deux devenus aussi étourdis que des enfants dans un magasin de bonbons. Ils sont devenus complètement fous avec les finances des FAC, récompensant leurs amis, créant de nouveaux flux de pillage pour les présidents des FA, effectuant des paiements fictifs (acier tactique et ES Pro Consulting), achetant des véhicules et des appartements de luxe pour Ahmad.

Le premier grand coup pour les revenus CAF a été l'expansion mal conceptualisée d'AFCON de 16 équipes en 2017 à 24 équipes en 2019, soit une augmentation de près de 50% avec les coûts associés.

L'Exco a également étendu la Ligue des champions de la CAF et la Coupe des Confédérations à 16 équipes par an en reconfigurant l'ordre de jeu du match aller à domicile.

La CAF a également créé de nouveaux comités ad hoc comme le comité maintenant méprisé des experts des médias des FAC, un regroupement des praticiens des médias actuels ou anciens les plus rauques et les plus serviles, de différents pays avec un mandat peu clair mais gagnant des avantages à peu près au même niveau que les présidents des FA.

Pour illustrer les dépenses massives engagées par la CAF pendant ces tournois, considérez que pendant la CAN, les membres du comité de la CAN, les membres de la CAF Exco, l'ensemble du Secrétariat de la CAF et les présidents des FA doivent être transportés en classe affaires jusqu'au site.

Ils sont TOUS logés en pension complète 5 étoiles (en Égypte pendant la CAN, ils ont tous séjourné à l'hôtel Marriot à Zamalek).

Le transport quotidien diffère en conséquence, les patrons Exco ont chacun fourni un véhicule du calibre d'une Mercedes Benz ou d'une Toyota V8 pour toute la durée. Les experts des médias ont chacun le choix de véhicules plus petits mais prestigieux à leur disposition 24h / XNUMX.

La structure des allocations lors de ces compétitions est tout aussi étonnante: les membres d'Exco ont droit à 450 $ par jour et les experts des médias à 250 $ par jour. Les présidents réguliers de la FA sans portefeuille bénéficient de voyages et d'hébergement similaires, plus environ 300 $ d'indemnités journalières.

Si vous appliquez ensuite la même logique aux autres compétitions - AFCON des moins de 17 ans, AFCON des moins de 20 ans, AFCON des moins de 23 ans, Championnats d'Afrique des Nations (CHAN), AFCON de Beach Soccer, AFCON de futsal et al… vous commencez à remarquer l'énorme bosse sur les finances des FAC.

Cette largesse a réussi à faire certaines choses, d'abord est de maintenir le besoin d'autant de ces compétitions chaque année que possible pour assurer des opportunités de ruée vers l'or régulières.

Après la CAN en juillet 2019, les mêmes personnes seront attendues au Cameroun pour l'édition du mois de janvier de la biennale CHAN.

Le CAF Exco ne proposera jamais de réduire la taille des compétitions, mais cherchera plutôt à étendre ou à créer de nouvelles compétitions pour garantir des opportunités de retour dans l'oasis de financement.

Deuxièmement, il y a eu une bataille de boue lancée entre les experts des médias, dans les limites normales. Les experts des médias francophones qui semblent avoir l'oreille des plus grands patrons francophones (Ahmad, Fouzi et Omari) chercheront constamment à saper leurs collègues anglophones.

Avec le départ des deux anglophones les plus forts (Amaju Pinnick-Nigeria et Kwesi Nyantakyi-Ghana), les experts des médias anglophones semblent avoir réalisé que leur survie continue dans ces positions lucratives est directement proportionnelle à l'enthousiasme avec lequel ils sont prêts à embrasser le cul francophone . Et ils s'embrassent…

Troisièmement, personne dans le CAF Exco n'a accès à la ventilation des dépenses de ces compétitions pour lui permettre de rationaliser les coûts ou d'évaluer la rentabilité de chaque compétition individuelle. Les membres d'Exco reçoivent des chiffres forfaitaires qu'ils devraient ensuite approuver comme dépenses légitimes.

La réunion CAF Exco du 20th En juillet 2017 à Rabat, le Maroc est allé plus loin et a approuvé des indemnités et des salaires pour pratiquement tous les membres de l'organisation.

Par exemple, le président des FAC, Ahmad, a reçu une prime annuelle de 80,000 40,000 $ en plus d'un salaire mensuel de 70,000 60,000 $. Les trois VP recevraient des bonus annuels de XNUMX XNUMX $ chacun, tandis que les membres réguliers d'Exco recevraient XNUMX XNUMX $ par an.

Les statuts de la CAF limitent le nombre de réunions CAF Exco à un total de quatre (4) par an, mais Ahmad a officieusement modifié cela pour lui permettre d'avoir au moins 6 réunions par an.

Chaque fois que l'Exco se réunit, c'est aussi une autre mini-ruée vers l'or.

Afin d'acheter la complicité des présidents des FA dans le cadre du festival du butin imminent, Ahmad et Lekjaa ont élaboré un plan selon lequel chaque FA en Afrique recevrait une subvention de 100,000 XNUMX $ par an, hors budget.

Dans le cadre de cette subvention, Ahmad et Lekjaa se sont assurés de proposer aux présidents de la FA à l'Assemblée générale que 20,000 XNUMX $ soient envoyés directement sur leurs comptes bancaires individuels sous prétexte qu'il s'agissait d'une allocation pour couvrir leurs dépenses personnelles.

Légende: Lettre de la FA tunisienne aux FAC exigeant le versement du pot-de-vin annuel de 20,000 XNUMX $ sur le compte personnel de leur président.

Les journalistes nous disent qu'il y a eu un chaos absolu dans la salle de l'Assemblée générale après cette annonce, les présidents des FA tombant les uns sur les autres pour louer et remercier simultanément Ahmad et Lekjaa pour leur prévoyance et leur sagacité. Certains voulaient les embrasser, d'autres voulaient les étreindre tandis que d'autres voulaient toujours les hisser à l'épaule tout en chantant des chansons de moisson dans leur langue maternelle.

À l'heure actuelle, les FAC ont probablement déjà versé 16.2 millions de dollars pour les années 2017, 2018 et 2019 pour les 54 AF combinées. N'oubliez pas que cet argent était imprévu et imprévu par le CAF Exco.

Après avoir couvert politiquement leurs flancs, Ahmad et Lekjaa ont maintenant opté pour la jugulaire financière de la CAF.

Les FAC ont d'abord commandé 3 véhicules haut de gamme et super chers pour le plaisir de conduire d'Ahmad. L'un a été livré à son bureau satellite à Madagascar et l'autre au Caire.

Un troisième véhicule, une Bentley, lui a été fourni au Maroc par le président du Wydad Casablanca Club, Said Naciri.

Naciri a également contribué à aider Ahmad à acquérir un «bachelor pad» à Casablanca aux frais des FAC, qu'il utilise régulièrement pour divertir les invités pour ses tendances bien connues et documentées.

Puis, évidemment, il y a eu les paiements maintenant très médiatisés aux entreprises ténébreuses Tactical Steel et ES Pro Consulting.

En 2017, il y avait eu une ruée vers l'acquisition d'équipements pour le prochain tournoi CHAN 2018 au Maroc, ceci après qu'Adidas avait résilié son contrat avec la CAF pour de tels équipements techniques.

En raison de contraintes de temps, la plupart des autres grands fournisseurs d'équipements techniques n'ont pas pu fournir dans le délai imparti.

Cependant, le fournisseur mondial d'équipements sportifs PUMA a accepté de tout mettre en œuvre pour livrer les équipements au prix de 315,000 XNUMX €. L'offre a été acceptée par la CAF et les travaux de préparation de la commande ont commencé.

De façon inattendue, Ahmad a fait l'impensable sur cet accord confirmé le 18th Décembre 2017 et l'a annulée avec un préjudice extrême. Il a laissé la tâche de relayer cette annulation à Puma à Sarah El Gazzar et El Sadik Alaoui, respectivement de la division Marketing et de l'adjoint GS Finance et Administration respectivement.

Puma pouvait à peine croire à la folie insensible d'Ahmad en annulant une commande confirmée. Sur la base de l'accord, Puma n'avait d'autre choix que d'exiger une pénalité d'annulation de 30% de 105,000 XNUMX €, qu'Ahmad a refusé avec arrogance, ce qui a discrédité la CAF.

Au lieu de cela, Ahmad a autorisé l'acquisition de l'équipement de la société fantôme Tactical Steel, détenue par le Français Romuald Seillier et son épouse, basée à Toulon. Seillier a une relation très étroite et intime avec Loic Gerrand (PA à Ahmad) depuis leurs jours dans la Légion étrangère française.

Dans le cadre de l'attribution du contrat à Tactical Steel, Ahmad a accepté de leur verser le montant de 1,195,603 XNUMX XNUMX € pour Adidas équipement. Il s'agit d'une inflation de plus de 830,000 XNUMX € sur le montant cité par Puma et compte tenu du fait que les équipements techniques des meilleures sociétés ne varient pas en prix.

C'est la plainte de Puma sur ces transactions qui a fait arrêter Ahmad à Paris le 5th Juin 2019 pour répondre à diverses accusations de corruption et de blanchiment d'argent.

Pour aggraver la situation, la CAF a acheté fin 2018 60,000 ballons de football aux membres de la CAF auprès d'ES Pro consulting (une filiale de Tactical Steel).

Pour les balles, la CAF a payé 889,412 738,670 $ via un compte bancaire français de la société et séparément XNUMX XNUMX $ via un compte bancaire basé à Dubaï.

Légende: complicité des FAC dans le blanchiment d'argent. Deux paiements pour le même projet câblés sur 2 comptes distincts en France et à Dubaï.

La police française a qualifié cette affaire de critique pour prouver les accusations de blanchiment d'argent contre Ahmad.

Il est clair qu'Ahmad et Fouzi Lekjaa se sont engagés dans de nombreuses affaires avec des comptes bancaires des FAC.

Pour couvrir leurs traces, ils ont systématiquement remplacé les anciens employés occupant des postes critiques par des Marocains, dont l'allégeance est uniquement à Lekjaa. La nomination du dentiste Mouad Hajji au poste de GS est l'exemple le plus clair de ce népotisme ouvert. Hajji a d'abord été amené sous prétexte de suivre le GS Amr Fahmy de l'époque, mais des initiés soulignent que Fahmy allait être expulsé de toute façon, qu'il ait porté plainte contre Ahmad auprès de la commission d'éthique de la FIFA ou non.

Ainsi, les FAC sont rompues, et la raison en est le pillage et les raids constants de ses réserves par le président Ahmad et le président du comité des finances, Lekjaa.

Légende: Le loup qui pleure, Lekjaa dit hypocritement que les FAC sont corrompus alors qu'il contrôle personnellement les cordons de la bourse.

La CAF a du mal à payer le prix de la CAN récemment conclue, n'ayant dans la plupart des cas versé que 50% d'acompte aux finalistes, l'Algérie et le Sénégal.

Cependant, la CAF a pu verser un montant initial de 1,000,000 XNUMX XNUMX $ à l'Égypte sous prétexte de préparer leurs champs, la question reste donc de savoir si cet argent sera récupéré sur la part de l'Égypte dans les recettes de la CAN?

Alors pourquoi Fouzi Lekjaa profite-t-il de toutes les occasions qu'il a pour dénoncer continuellement la corruption à la CAF?

C'est le même Fouzi Lekjaa qui a donné un coup de tête à un arbitre éthiopien sur le terrain de jeu lors d'une finale de la Coupe des Confédérations, puis a tiré les cordes au sein du comité de discipline de la CAF pour permettre à l'affaire de glisser.

Le même Lekjaa qui s'est plaint que des équipes alignent des joueurs excédentaires à la CAN des moins de 17 ans en Tanzanie plus tôt dans l'année, lorsque des preuves photographiques montrent que ses propres joueurs sont plus qu'âge.

Qui peut oublier le moment où le président ivoirien de la FA, Sidy Diallo, a attaqué physiquement Fouzi Lekjaa, affirmant qu'il (Lekjaa) avait influencé la sélection des officiels de match, ce qui a aidé le Maroc à gagner injustement et à se qualifier pour la Coupe du Monde de la FIFA 2018.

Légende: Le président de la CIV FA, Sidy Diallo, a presque critiqué Fouzi Lekjaa pour avoir corrompu des arbitres afin d'aider l'équipe nationale marocaine à se qualifier pour la Coupe du monde.

Lors de la récente réunion de l'AF marocaine dans la ville de Skhirat, Lekjaa a dénoncé «une corruption profondément enracinée et« d'autres dysfonctionnements »au cœur des FAC»…

N'est-ce pas un cas où le pot appelle la bouilloire noire…?

Lekjaa ne doit JAMAIS être autorisé à détourner de son rôle personnel dans le pillage des coffres des FAC aux côtés du président Ahmad.

Cet article est également disponible dans les langues suivantes:

Articles Relatifs

Laisser un commentaire