Accueil Actualités FOUZI LEKJAA DEVIENDRA UN PRÉSIDENT DES FAC DÉSASTROBE

FOUZI LEKJAA DEVIENDRA UN PRÉSIDENT DES FAC DÉSASTROBE

by onyii
Cet article est également disponible dans les langues suivantes:

Le moulin à rumeurs regorge d'informations selon lesquelles le président marocain de la FA et le deuxième vice-président de la CAF, Fouzi Lekjaa, se préparent à jeter son chapeau dans le ring pour la présidence de la CAF lors du congrès électif de 2.

Fouzi Lekjaa: Faire une pièce pour la présidence de la CAF?

Si cette rumeur est vraie, elle établit l'authenticité de la croyance de longue date que le poste de l'actuel président des FAC, Ahmad Ahmad, n'est plus tenable et qu'il ne serait probablement pas sur le bulletin de vote pour un second mandat.

Ahmad, originaire de la nation insulaire de Madagascar, a abaissé le leadership et la barre intellectuelle du leadership des FAC à un niveau sans précédent dans les 2 ans suivant son accession au poste.

Le président des FAC, Ahmad Ahmad, du pays du Dodo disparu.

Les faits saillants de cette direction chaotique ont été son arrestation le 5 juin 2019 à Paris et la poursuite de l'enquête par la police française de lutte contre le blanchiment d'argent et la corruption, le dépôt d'un dossier auprès de la commission d'éthique de la FIFA par d'anciens employés de la CAF et la remise tumultueuse de la gestion de la CAF aux éléments de la FIFA.

Ironiquement, Fouzi Lekjaa a été le pistolet fumant entre les mains d'Ahmad alors qu'il entreprenait la sordide entreprise de destruction des FAC.

En 2017, peu de temps après son élection à la présidence des FAC, Ahmad a créé le poste de 3e vice-président des FAC, bien que ce poste soit absent des statuts des FAC et l'ait offert à Fouzi Lekjaa.

Fouzi Lekjaa s'est également vu confier le poste de président du très puissant comité des finances de la CAF dont il était censé superviser la viabilité financière et la gestion prudente de la CAF et de ses ressources.

Cela témoigne de son incompétence ou de son manquement au devoir qu'aujourd'hui, les FAC ont soigneusement refusé de présenter des livres de comptes appropriés à l'Assemblée générale des FAC au cours des deux dernières années, conformément aux statuts des FAC, mais ont plutôt fait une présentation PowerPoint dont la conclusion était que les FAC étaient en le rouge financier.

Sinon, pourquoi le comité exécutif des FAC (Exco) insisterait-il pour qu'un cabinet d'auditeurs indépendants soit engagé aux fins d'un audit médico-légal début 2019 si tout allait bien pour la gestion des finances des FAC?

Fouzi Lekjaa ne semblait avoir l'intention que de consolider son pouvoir au sein des FAC, comme en témoignent le bourrage de ses piliers marocains dans la majorité des comités permanents des FAC et l'embauche d'un dentiste marocain (Mouad Hajji) au poste de secrétaire général des FAC.

C'est cette domination des comités de ponçage de la CAF qui a permis à Lekjaa de se débarrasser de l'écossais après avoir agressé l'arbitre éthiopien Bamlak Tessema Weyesa lors de la finale de la Coupe des Confédérations où le club marocain RS Berkane a perdu la finale aux tirs au but face à Zamalek d'Egypte. Le comité de discipline a trouvé des preuves insuffisantes de l'agression malgré son enregistrement à la télévision.

Le Maroc domine injustement tous les comités permanents de la CAF

Cependant, c'est le pillage des coffres des FAC avec sa complicité qui défie même les esprits les plus pragmatiques quant à sa compétence pour ce comité très crucial qui était auparavant détenu et géré avec compétence par le Seychellois Suketu Patel.

Pire encore, Lekjaa a mis en place le système au sein de la CAF de telle sorte qu'il y a un GS marocain, un président du comité des finances marocain et un président du comité d'audit et de conformité marocain qui doivent tous fidélité à ce même Lekjaa et sont susceptibles d'autoriser le pillage flagrant de la CAF finances sans aucun doute.

Comment un Marocain, trié sur le volet par Lekjaa pour la présidence du comité d'audit et de conformité, peut-il contrôler son autorité de nomination?

Ahmad, d'autre part, a annoncé de manière assez bizarre au monde qu'en raison de son statut de président de la CAF, il devenait automatiquement le président de tous les comités de la CAF et, ce faisant, a donné la couverture aux autres présidents de comité pour travailler sous ses auspices express.

Il sera donc impossible maintenant de tenir les présidents de commission responsables de leurs actes de commission ou d'omission, car ils rejetteront le blâme sur le dos de leur président bafouillant des FAC.

La majorité va maintenant pointer du doigt Ahmad et le blâmer d'avoir usurpé leurs rôles et de l'utiliser comme bouc émissaire.

Le Libérien Musa Hassan Bility, dans un acte d'indépendance suprême, a démissionné d'être membre du Comité d'urgence de la CAF et président du Comité permanent du Championnat d'Afrique des Nations (CHAN).

Musa Hassan Bility: a démissionné pour garder sa dignité

Bility a cité une ingérence flagrante dans ses rôles et l'usurpation de ses pouvoirs par le président des FAC et Fouzi Lekjaa.

Fouzi Lekjaa est sorti de l'obscurité lorsqu'il a utilisé la candidature du Maroc pour accueillir la Coupe du monde 2026 pour se propulser en utilisant les ressources mises à sa disposition par son pays pour se faire aimer des électeurs africains.

Il a été dit que le Maroc avait conclu des partenariats stratégiques avec au moins 30 des 54 pays africains en échange du vote de la Coupe du monde et ces partenariats prendraient la forme d'investissements massifs dans les programmes d'infrastructure hérités et de pots-de-vin en espèces aux présidents des FA.

Le vote de l'Afrique montre cependant que 11 des 52 pays votants ont choisi de ne pas voter pour le Maroc lors du Congrès de la FIFA qui s'est tenu à Moscou, en marge de la Coupe du Monde de la FIFA 2018 en Russie.

Les 11 pays étaient le Bénin, le Botswana, le Cap-Vert, la Guinée, le Lesotho, le Libéria, le Mozambique, la Namibie, la Sierra Leone, l'Afrique du Sud et le Zimbabwe.

Vous noterez que 6 des 11 pays qui ont voté pour la candidature de United 2026 (États-Unis, Canada et Mexique) appartenaient à l'Union zonale COSAFA indépendante de la CAF.

Lekjaa a considéré comme un affront pour tout pays africain de ne pas voter pour le Maroc et cela a conduit à son animosité continue avec ces pays.

Il serait imprudent de sous-estimer le rôle de Lekjaa dans la domination absolue d'Ahmad sur toutes les sphères de la politique des FAC, à commencer par la militarisation de l'islam dans l'organisation par la création de la «confrérie musulmane» - un regroupement des présidents africains des FA qui professent la foi islamique et sont traités comme les membres d'une caste supérieure du football africain.

Nous l'avons vu clairement en 2018 lorsque les FAC ont dépensé une somme d'argent démesurée pour aider ces membres de la «confrérie musulmane des FAC» à un pèlerinage (Omra) tous frais payé en Arabie saoudite.

 

Liste des membres de la confrérie musulmane des FAC qui se sont rendus à la Omra

Tout président de la FA qui ne fait pas partie de cette confrérie et qui montre une séquence indépendante sera rapidement neutralisé. Par exemple, les FAC ont dépensé une somme d'argent démesurée pour s'assurer que le Zimbabwe n'a pas réélu le Dr Philip Chinyangwa tout en envoyant impitoyablement un message au Dr Danny Jordaan d'Afrique du Sud qu'ils contrôlent tous les votes en Afrique en supplantant ses ambitions avec un vairon à la place, le Malawien Walter Nyamilandu, au haut bureau du Conseil de la FIFA en 2018.

Le Dr Jordaan a depuis capitulé sans vergogne et s'est vu confier le poste symbolique de 3e vice-président des FAC, qui avait été laissé vacant par Lekjaa lorsqu'il est devenu celui de 2e vice-président des FAC.

L'ancien président indépendant libérien de la FA et membre de la CAF Exco, Musa Hassan Bility, a été condamné à une interdiction douteuse de la FIFA de 10 ans, à la demande d'Ahmad, pour son opposition à la prise de contrôle hostile de la CAF par la FIFA à la mi-2019.

Alors pourquoi Fouzi Lekjaa suppose-t-il qu'il a les qualifications pour devenir président de la CAF dans une période aussi critique de l'histoire du football africain?

Eh bien, depuis longtemps, il est dans les bonnes grâces du monarque de son pays, le Maroc, le roi Mohammed VI, qui lui a permis un accès sans entrave aux fonds nécessaires à des projets aussi farfelus comme l'organisation de la Coupe du Monde de la FIFA.

Le roi Mohammed VI du Maroc

Selon les rumeurs, Lekjaa aurait été sur le radar des Kings pour sa nomination au poste de ministre des Finances du pays, même si, avec le recul, cela aurait été un peu tendu de toute façon.

Le pays a dépensé des millions de dollars dans cette entreprise mal avisée (Coupe du Monde de la FIFA 2026), dont la majeure partie a été versée à des entreprises étrangères et des pots-de-vin aux présidents africains de la FA.

Rien ne décrit mieux les sentiments des Marocains envers le roi Mohammed VI et Fouzi Lekjaa que les chansons chantées par les Ultras marocains (fans de football radical) dans leurs stades, où la vérité et la satire se mélangent dans une sortie exaltante d'un flux de sentiments palpitant et passionné.

Dans ce pays, nous vivons dans l'obscurité, nous demandons le salut

Donnez-nous la victoire notre seigneur

Ils ont dépensé pour nous des médicaments de Ketama, ils nous ont laissés comme des orphelins

Ils seront responsables le jour du jugement

Tu as gaspillé nos talents, tu l'as détruit avec de la drogue

Comment pensez-vous que cela se produira?

Vous avez gaspillé la richesse du pays, l'avez donnée aux étrangers

Supprimé une génération entière

Ohhhhh, tu as tué notre passion, Ohhh, tu as commencé les provocations…

Cette chanson des Ultras du club géant du Raja Casablanca donne une idée de leur état d'esprit et de leur véritable sentiment sur le leadership de leur pays et de leur football.

 

Les Ultras font référence à l'accès facile au haschich qui est cultivé dans la région de Ketama. Le Maroc est le premier exportateur mondial de résine de cannabis collante.

Le Maroc produit une part substantielle du haschich du monde; il était le premier producteur pour la période 2002-2010 avant qu'une étude de 2012 ne place l'Afghanistan comme premier producteur.

La soi-disant utilisation récréative du tapis parmi les habitants est également restée à un niveau record, de nombreux jeunes hommes et garçons étant attirés par le commerce et la consommation de haschisch très tôt dans leur vie, au détriment des perspectives du football.

Plantation de haschich à Ketama, Maroc

Le gentil Mohammed VI a également autorisé la dépense de millions de dollars aux étrangers dans l'espoir que la Coupe du monde viendrait au Maroc alors que le football continue de souffrir dans le pays.

Les mots des Ultras sont pour le moins obsédants, ils montrent une clarté de pensée remarquable et le placement du blâme là où il appartient le plus probablement.

Ce qui continue de poser la question, avec l'échec gargantuesque de Fouzi Lekjaa à amener la Coupe du monde au Maroc, ou en tant que membre de la CAF Exco et président du comité des finances de la CAF, pourquoi est-ce que quelqu'un croirait que Lekjaa a la capacité de même diriger les FAC dans la bonne direction?

Dans le même domaine, Lekjaa affronterait le favori de la FIFA Augustin Senghor de Somalie et le protégé d'Ahmad, le Mauritanien Ahmed Yahya.

Est-ce que certaines de ces personnes pourraient contrôler les FAC lorsqu'une personnalité aussi forte et vindicative comme Lekjaa siège également à l'Exco et a les mains sur tous les leviers de l'organisation?

Il est douteux qu'il puisse y avoir la paix dans les FAC tant que Lekjaa restera dans une position inférieure à celle du président des FAC et la seule issue à cette énigme serait son éventuel retrait du CAF Exco également en 2021.

Cet article est également disponible dans les langues suivantes:

Articles Relatifs

2 commentaires

Mohammed Janvier 9, 2020 - 5: 18 h

jaloux! Il vous fait peur ce Faoyzi Lakjaa.
Il est directeur du budget au Maroc poste très important.
Il est président de la fédération royale marocaine du football.
Il représente le Maroc gagnant et entreprenant.

Répondre
Frds Février 9, 2020 - 5: 55 pm

Onyii, il semble que l'anglais ne soit pas votre première langue!

Répondre

Laisser un commentaire